Que planter après les pommes de terre ?

0

Une fois vos pommes de terres récoltées, il est possible d’entretenir vos parcelles avec d’autres cultures. Mais touts les types de plantes ne sont pas bons à planter dans ces terres. Alors, que planter après les pommes de terre ? Nous faisons le point avec vous.

Les légumes à planter après les pommes de terre

planter après les pommes de terre

Lors de la culture des pommes de terre, le sol qui les abrite s’appauvrit de certains nutriments nécessaires à leur bon développement. En effet les pommes de terre sont friandes de certains macro éléments (potassium, calcium, azote, soufre) et plusieurs oligoéléments (bore, manganèse, molybdène).  Il convient donc de ne pas replanter de plante appartenant à la même famille (carotte, radis, betterave)  qui n’auront donc pas les nutriments nécessaires à leurs besoins. Également, il est préférable d’éviter de planter des solanacées ou légumes fruits (tomates, piments, aubergines). Ainsi, il peut être judicieux de choisir la culture de légumineuses (haricots, lentilles, graines de sojas, pois, lupins)  qui enrichiront vos terres en azote.

 

Ce processus visant à diversifier le type de culture effectué sur la même terre pendant un cycle de plusieurs années s’appelle la rotation des cultures. Ce procédé est très appréciable pour conserver le potentiel de vos parcelles. Néanmoins, ce système peut-être difficile à appréhender dans un premier temps.

L’intérêt de la rotation des cultures

Rotation culturale

Appréhender la notion de rotation des cultures

La rotation culturale  ou assolement est un procédé visant à alterner le type de culture réalisé sur une parcelle cible pendant un cycle de 3 à 4 ans. Ce procédé évite d’épuiser le sol de certains éléments et réduit les risques croissants de propagation de maladie. En effet, selon le type de plante cultivé, les apports en nutriments sont différents et toutes les plantes ne puisent pas leurs ressources au même niveau de profondeur. Ainsi, varier le type de récolte de son potager est au centre du principe de rotation des cultures.

Une organisation indispensable

planter des légumes

Chaque type de plante nécessite des éléments nutritifs différents mais possèdent également des propriétés propres. En effet, chaque type de plante va puiser à son niveau les éléments nécessaires à sa croissance mais restituera également des éléments dits fertilisant. Ce procédé permettra d’améliorer la condition de la terre pour un type de plante différent.

Par exemple, les légumineuses peuvent fixer l’azote de l’air sur leurs racines. Or l’azote est crucial pour les légumes à feuilles ainsi, l’emplacement sera par la suite idéal pour ce type de légume.  Il est important de noter que les légumes de type pérennes (asperges, artichauts, poireaux ou encore rhubarbes) peuvent rester plusieurs années au même endroit sans que leur rendement ne soit affecté. Ceux-ci dérogent donc à la règle.

Les différents types de plantes

Rotation des cultures

Il existe un nombre considérable de type de plantes. Ici, nous nous intéresserons aux quatre types principaux :

  • Les légumes racines sont des plantes dotées de grandes et longues racines capables de couvrir une grande superficie en profondeur. Dans cette catégorie se trouve la pomme de terre mais aussi la carotte, le radis, le fenouil, les céleris ou encore le persil.
  • Les légumes à feuilles comme la salade, l’épinard ou encore les choux sont des légumes à fort besoin en azote.
  • Les légumineuses sont connues pour pouvoir fixer l’azote de l’air dans le sol. Parmi-eux vous pourrez trouver la fève, les pois, les haricots et les lentilles.
  • Les légumes-fruit sont le fruit d’une plante cultivé dans un potager et qui est généralement consommé dans une préparation salée. Dans la liste, il y a la tomate, l’avocat, l’aubergine et le piment.

Les avantages et les inconvénients de la rotation des cultures

La rotation des cultures apporte à vos plants une meilleure résistance aux parasites mais également, une qualité de sol bien meilleure, une production plus rentable (en qualité, quantité et diversité) et des coûts réduits en engrais chimiques.

Néanmoins la rotation cultural détient également certains inconvénients tels que :

  • Nécessite de réelles connaissances sur les associations des plantes.
  • Peut augmenter la pénibilité du travail.
  • Dépends de la surface :
    • Sur une superficie trop petite : La méthode d’assolement ne sera pas utile. En effet, les parcelles subdivisées ressentiront toutes les privations de nutriments.
    • Sur une superficie trop grande: Le système sera difficile à gérer et nécessitera un plan de plantation précis sur plusieurs années.

Comment procéder ?

Pour réaliser une rotation de culture il vous faudra d’abord diviser en quatre votre terrain. Dans chaque zone vous planterez une plante appartenant à un des quatre types de légumes préalablement décrits. Vous changerez par la suite de plantation réalisées en fonction des saisons et des années par rotation. Ainsi, au même emplacement se suivront les légumes racines puis les légumineuses, ensuite les légumes feuilles et enfin les légumes fruits qui agiront comme un engrais naturel. Cet ordre devra être conservé continuellement. Ainsi des haricots verts se verraient planter après les pommes de terre. Par la suite, des choux pourraient être introduits dans la culture et enfin des tomates.

Même si la rotation des cultures vous permettra d’améliorer les conditions de vos terres, il vous sera nécessaire d’apporter des matières organiques supplémentaires sous base de fumier ou de compost. Enfin, prenez en compte votre zone géographique, le changement des saisons ainsi que les conditions agronomiques dans votre système d’assolement.

Les petits conseils pour planter après les pommes de terre ?

Planter des légumineuses après les pommes de terre

Lorsque vous souhaitez planter après les pommes de terre, le choix du type de légume est important. Les légumineuses sont le type de plante idéal car permettent d’enrichir à nouveau les terres de nutriments perdus comme l’azote. Néanmoins, certaines petites astuces vous permettront de cultiver des légumineuses de façon optimale :

 

  • Faire ses propres semences : La culture des légumineuses est relativement facile, il est ainsi possible de réaliser ses propres semences. Cela permettra la conservation de variétés que l’on ne retrouve que très peu voir pas du tout dans les grandes surfaces.
  • Semer tôt: Plus vous sèmerez vos graines tôt et plus vos plants auront la chance d’échapper aux pucerons et aux maladies associés. Il est donc préférable de semer les légumineuses entre avril et juin ou septembre et octobre.
  • Récolter le matin: La récole se réalise entre deux et trois mois après la semence. Il est préférable de récolter dans la matinée quand le sol est encore humide. En effet, les gousses seront ainsi moins cassantes.
  • Stocker les au congélateur: Nous vous recommandons de garder les légumineuses une semaine au congélateur après leur récolte. Cette technique permet entre autre d’éliminer les possibles insectes présents (surtout dans les pois). Il existe également des huiles essentielles aux propriétés insectifuges qui vous permettront de vous débarrasser de ces nuisibles. Parmi les huiles essentielles utile il y a celle de géranium, de citronnelle, de girofle ou encore de lavande. Une fois la période d’une semaine effectuée, vous pourrez stocker vos légumes dans des sacs en papier, en tissus ou encore dans des bocaux en verre. La durée de conservation de ces produits en cet état est de trois à quatre ans.

 

En conclusion, les légumineuses sont le type de légume qu’il faut planter après les pommes de terre. Cela permettra d’offrir à vos parcelles un renouveau de nutriments préalablement perdu. En effet, ce type de plante a la capacité d’enrichir la terre en azote ce qui est parfait pour les légumes feuilles. Ce principe visant à interchanger chaque année les cultures réalisées sur un même plant de terre s’appelle la rotation culturale. C’est la meilleure solution pour optimiser vos rendements d’un point de vue qualité, quantité et diversité !

 

Partager

Commenter